Activité 3 - Marche sur les pas des compagnons, en Abyssinie.

La première émigration ordonnée par le Prophète ﷺ n'a pas été vers Médine, mais dans un royaume chrétien en Afrique ! Voyage sur les pas des compagnons en créant ta propre carte.

Hadith

❝ Je veux que vous partiez en Abyssinie, car son roi est un homme juste. L'honnêteté est présente dans son royaume. ❞ [Rapporté par al-Bayhaqî]

Explication du hadith :

Contexte :

Le Prophète ﷺ, appelle à l'islam dans sa ville natale, La Mecque, depuis cinq ans et les Qurayshites commencent à se montrer hostiles envers les musulmans et le Prophète ﷺ lui-même. Ils persécutent les musulmans et insultent le Prophète ﷺ qui voit que le message que lui a confié Dieu est en danger dans cette ville. Le Prophète ﷺ décide donc d'envoyer ses compagnons, ceux qui en ont les moyens, à la fois pour s'y réfugier, mais également pour protéger l'islam. De cette manière, si le message divin venait à disparaître de la ville de La Mecque, il y aurait un noyau d'hommes et de femmes qui portent le message et qui le diffuseront.

Le Prophète ﷺ ne choisit pas un pays au hasard, il choisit un pays qu'il sait sécurisé pour ses compagnons. L'Abyssinie est un royaume chrétien qui se situe de l'autre côté de la mer rouge, sur le continent africain. Il se situe entre l'actuelle Érythrée et l'actuelle Éthiopie. Ce royaume est dirigé par le Négus, que le Prophète ﷺ qualifie de juste. Afin de représenter les musulmans sur ces terres, le Prophète ﷺ désigne Ja‘far b. Abû Tâlib comme délégué, qui est alors âgé d'une vingtaine d'années à ce moment-là. Pourtant, il y a d'autres compagnons plus âgés lors de ces expéditions, mais le Prophète ﷺ connaît ses compagnons mieux que quiconque, et il sait que la mission de délégué doit être confiée à Ja‘far.

Il s'avère que le Prophète ﷺ aura eu raison, puisqu'en effet, lorsque les Qurayshites qui ont envoyé leurs propres délégués récupérer les musulmans qu'ils considéraient comme des traitres, diront au roi Négus que les musulmans se moquaient de Jésus (‘Îssâ) et sa mère, Maryam, Ja‘far parlera avec tant d'éloquence, que le roi en fut touché aux larmes.

Discours de Ja'far devant le Négus :

Ô Souverain ! Nous vivions plongés dans les ténèbres de l’ignorance. Nous adorions des idoles. Nous vivions dans la luxure. Nous mangions les charognes. Nous ne respections ni les liens de parenté ni les devoirs de bon voisinage et le plus fort d’entre nous dévorait le plus faible. Ainsi étions-nous, jusqu’au jour où Dieu fit naître parmi nous un homme, dont la lignée, l’honnêteté, la sincérité et la pureté d’âme étaient connues et appréciées de tous. Il a appelé à croire en l’Unicité de Dieu et à rejeter l’adoration des idoles, il nous a ordonné de dire la vérité, de tenir nos engagements, d’être miséricordieux, et d’honorer les droits de la famille et des voisins. Il nous a aussi enjoints à ne pas enfreindre les interdits, à ne pas verser le sang, à nous détourner des actes infamants, à ne pas faire de faux témoignages, à ne pas manger les biens des orphelins, à prier, à donner l’aumône et à jeûner. Nous avons eu confiance en lui. Nous avons accepté la religion de Dieu qu’il avait apportée. Nous avons adoré Dieu sans rien Lui associer, et avons observé ses prescriptions. Notre peuple s’est alors dressé contre nous. Ils nous ont persécutés afin de nous faire renoncer à l’adoration de Dieu et nous faire revenir à l’adoration des idoles et à la pratique des autres abominations. Notre peuple nous a torturés et opprimés, jusqu’à ce que nous soyons en totale insécurité parmi les nôtres. Nous sommes alors venus dans votre pays, espérant, ô souverain, que vous nous protégiez de leur injustice. » Impressionné, le Négus demande à Ja’far de réciter des versets du Coran. Il lui récite alors les premiers versets de la sourate Marie, Maryam en arabe. Les versets le touchent profondément, ainsi que les membres de sa cour, ceux-ci étant tous chrétiens. Le Négus s'émerveilla alors devant la beauté du Coran : « Il semble que ces paroles et celles qui ont été révélées à Jésus soient des rayons de lumière provenant de la même source ». Puis s’adressant aux émissaires de Quraysh : « Je regrette, je ne puis vous remettre ces réfugiés. Ils sont libres de vivre leur foi dans mon royaume comme bon leur semble. ❞

Demander à l’enfant ce qu'il retient de cet épisode de la sîra.

Quelques enseignements :

  • Le Prophète ﷺ a une vision de long terme et prend sa mission à coeur.

  • Le Prophète ﷺ aime ses compagnons et il les protège avant même de penser à sa propre sécurité.

  • Le Prophète ﷺ est stratégique et n'envoie pas ses compagnons n'importe où, il les envoie en Abyssinie en sachant que c'est un endroit stable pour eux.

  • Le Prophète ﷺ choisit ses alliés sans distinguer leur religion, leur genre, leur couleur de peau ou autre : le critère sur lequel il se base est celui de la justice, ainsi le Négus, bien qu'il soit chrétien, est un allié de choix puisqu'il est juste.

  • Le Prophète ﷺ choisit les missions qu'il donne à ses compagnons en fonction de leurs compétences, non pas de leur statut social ou autre chose, c'est pour cela qu'il désigne Ja‘far comme délégué, alors qu'il est très jeune.

  • Lorsque Ja’far parle de la place de Jésus en islam, il ne déforme pas le message de Dieu par peur des conséquences. Il reste fidèle au message du Coran et à l’enseignement prophétique.

Activité :

Nous vous proposons de créer une carte avec votre ou vos enfants, afin de retracer le voyage des compagnons du Prophète ﷺ. Vous pouvez donc décliner cette activité à l'infini, et nous vous incitons fortement à l'adapter !

Matériel :

  • Peinture ; peinture ; toile.

  • Tablier.

Consigne :

Recréer la carte ci-dessous à la peinture.

Pour aller plus loin :

  • Ajouter une légende à la carte.

  • Fabriquer des bateaux qui représentent les barques des musulmans.

  • Réécrire et apprendre le discours de Ja‘far.

  • Réécrire le discours de Ja‘far et souligner les phrases qui décrivent les adorations d'une couleur puis celles qui décrivent les bons comportements du musulmans d'une autre couleur : quelle couleur est la plus présente ?

Envoie-nous la photo de ce que tu as fait par mail : contact@institut-sira.fr pour qu'on la publie sur nos réseaux sociaux !