Soutenez-nous

Le contexte du voyage nocturne

C’est durant le mois de Rajab de la dixième année de la révélation que le Prophète -aleyhi salât wa salam- fit le voyage nocturne. Ce dernier survint dans un contexte particulier que l’institut sira vous raconte ici.

Durant la période mecquoise, il y avait eu deux personnalités marquantes qui entouraient le Prophète (s). Ces deux piliers de la communauté musulmane s’incarnaient, d’une part à travers Khadija, l’épouse du Prophète (s) et, d’autre part, à travers Abu Talib, son oncle. 

En effet, en Khadija, le Prophète (s) trouvait sérénité, apaisement et soutien moral, surtout au début de sa mission, lorsqu’il était en période de doutes. On peut aisément se rappeler l’épisode durant lequel Muhammad (s),  alors qu’il reçut le premier message de l’ange Gabriel, est inquiet et va se réfugier dans les bras de Khadija qui le rassure. 

Par ailleurs, son oncle Abû Tâlib, a joué un rôle décisif puisqu’il fut source de sécurité financière pour Muhammad (s) et de soutien politique d’envergure. En effet, il le protégea maintes fois contre les manigances orchestrées par les notables polythéistes de Quraysh. On observe ici que même si Abû Tâlib est polythéiste et ne s’est pas converti à l’Islam (selon l’écrasante majorité des sunnites), il resta jusqu’à la fin de sa vie, un défenseur pour la cause de Muhammad (s), qu’il estimait juste. Ceci souligne également que le musulman a un devoir de transmission du message, mais aussi que, c’est uniquement Dieu qui guide et ouvre les coeurs à la réception de Sa Lumière.

Pour finir, l’an 10 de la Révélation constitua une épreuve marquante pour le Prophète (s) alors qu’il les perdait tous les deux. Cette année-là, toute la communauté fut endeuillée et on appela donc ce tournant à la fois personnel d’un point de vue de la vie du Prophète (s) et historique puisque marquant la vie des musulmans, l’année de la tristesse. 

Cela n’est pas sans rappeler une parole sage du noble compagnon Abû Bakr al-Siddiq: “que ceux qui suivaient Muhammad (s), sachez que Muhammad (s) est décédé. Quant à ceux qui suivaient Dieu, sachez que Lui est éternel”.

À nous de méditer désormais sur les messages qu’ils nous ont transmis, et qui eux, persistent bien après leur mort.