Rôle politique de la Mosquée

La mosquée du Prophète ﷺ, un haut lieu de la cité médinoise


La mosquée, en plus d’être un lieu de prière était alors un lieu de réunion, de consultation et de prise de décision. Étant le lieu de rassemblement des musulmans pour la prière, c’est sans surprise qu’on apprend que la mosquée du Prophète
à Médine a été le théâtre des principales réunions de cette époque.

Ainsi, c’est dans la mosquée que les musulmans se sont regroupés avant la bataille de Uhud pour décider de la marche à suivre, pour contrer l’armée mecquoise qui était aux portes de la ville. Cette réunion a été très intense puisque des avis contraires s’y sont opposés. Il y avait d’une part, l’avis des jeunes qui souhaitaient repousser l’envahisseur à l’extérieur de la ville. Et d’autre part, l’avis du Prophète et des compagnons plus âgés qui préféraient suivre la voie la plus prudente et fortifier la ville.

Près de deux ans plus tard, lorsque le Prophète apprit que les Mecquois avaient monté une coalition pour occuper la ville de Médine et éradiquer l’État naissant médinois, c’est encore dans la mosquée que s’est tenue la réunion au cours de laquelle Salmane le Perse proposa l’idée de creuser un fossé pour défendre la ville. L’importance de ces réunions et de ces événements, qui ont marqué l’Histoire de l’Islam, atteste de l’importance de la mosquée du Prophète , ce lieu qui lors de ces réunions historiques, n’avait qu’une surface de 600 mètres carrés.

En tant que lieu central et coeur battant de la Cité, c’est à la mosquée que le Prophète recevait les délégations diplomatiques et les chefs de tribus. C’est donc l’endroit où de nombreuses alliances furent signées mais aussi où des conversions importantes et des serments d’allégeance au Prophète eurent lieu.

D’ailleurs, en l’an 8 de l’Hégire, c’est dans la mosquée que le Prophète reçut la délégation chrétienne venant de la cité de Najrân, près du Yémen. Au moment où cette délégation eut besoin de célébrer leur culte, le Prophète les invita à prier au sein même de l’enceinte de la mosquée, et plus précisément dans sa partie avant. Le pilier où leurs prières ont eu lieu est encore connu et est l’un des piliers qui délimitent l’honorable Rawda, cette partie située à l’avant de la mosquée, que le Prophète a qualifié de “jardin du Paradis”.

On voit donc de quelle manière la mosquée fut dès le début de l’islam, un lieu d’échanges important. Au-delà d’un simple lieu de culte, la mosquée revêt toute l’importance d’un lieu vivant où la vie politique et citoyenne prennent toute leur place. Et en tant que chef politique habitant la mosquée, le Prophète y recevait tout un chacun musulmans, comme non musulmans.

%s

X