Le rôle social de la Mosquée

Etymologiquement, le mot « Masjid » signifie « lieu où l’on se prosterne » ou encore « lieu où l’on adore Dieu », cependant le rôle de la mosquée ne se limite pas uniquement à l’accomplissement des cinq prières. Aujourd’hui, la mosquée apparaît comme un lieu clos, vide et invisible, néanmoins au temps du Prophète , la mosquée est une institution avec de multiples fonctions.

Tout d’abord, il est bon de rappeler que la mosquée était comme aujourd’hui un lieu de prière et d’éducation, en effet les fidèles se rassemblent pour effectuer les cinq prières mais aussi pour écouter les prêches. C’est quatre jours après l’Hégire qu’a lieu le premier prêche du vendredi, dans un champ au nord de la ville de Quba, située dans le sud de l’agglomération médinoise, le 17 Rabi al-Awal, soit le 28 septembre 622. Les prêches se dérouleront par la suite au sein des mosquées que les musulmans construisent, comme la mosquée du Prophète ﷺ, et la mosquée de Quba.

Mais la mosquée rassemble les fidèles de différentes manières. Lors d’un décès, elle est le  lieu où la communauté soutient la famille du défunt. Et si elle rassemble les fidèles lors des décès, elle les rassemblent aussi lors des deux fêtes religieuses musulmanes. D’ailleurs, Äicha rapporte que des spectacles se sont déjà tenu dans la mosquée du Prophète ﷺ à l’occasion de l’Aïd. Elle dit ainsi, dans un hadith rapporté par al-Bukhâri : « J’ai vu le Prophète ﷺ debout au niveau de la porte de ma chambre tandis que les Abyssiniens pratiquaient des jeux dans la mosquée le jour de l’Aïd. »

D’autres manifestations culturelles avaient d’ailleurs lieu dans la mosquée du Prophète ﷺ, où celui-ci invitait notamment Hassân b. Thâbit, qui était surnommé le “Poète du Prophète ﷺ” à réciter ses poèmes.

%s

X