Bilan des batailles

Contrairement aux idées reçues, l’islam ne s’est pas propagé par l’épée

Il y a quelques jours, nous vous parlions de la bataille de Badr, qui fut un tournant historique majeur de l’histoire de l’Islam. Néanmoins, il faut garder à l’esprit que le Prophète Muhammad était loin de n’être qu’un chef militaire.

Malheureusement, la manière traditionnelle dont certaines biographies présentent la vie du Prophète peut porter à confusion et faire penser qu’il n’était principalement qu’un grand chef guerrier, qui aurait répandu l’islam au fil de l’épée en menant les armées tribales au nom d’une prétendue guerre sainte.

Pourtant, cette idée reçue ne reflète pas la réalité de la vie de notre Prophète Bien-Aimé . En effet, il ne reçut la révélation qu’à la quarantième année de sa vie. Quarante ans durant lesquels il vécut en harmonie à la Mecque, en paix parmi les siens.

Durant ces quarante années, il aima, se maria, commerça, gagna sa vie, et surtout acquit par son comportement exemplaire, la réputation de l’homme le plus digne de confiance, non pas seulement de la Mecque, mais de l’Arabie tout entière ! Rappelons que les Qurayshites l’avaient surnommé le Véridique et l’Honnête.

Après la révélation s’ensuivirent treize années d’appel à l’islam à La Mecque au sein de sa propre famille et propre tribu. Il passa ces treize années à agir dans la sagesse et la justice, et à inciter ses contemporains à abandonner leurs coutumes barbares et adopter de plus nobles comportements. Ces treize premières années de l’islam furent des années difficiles durant lesquelles le Prophète et ses compagnons, hommes et femmes, subirent les persécutions, les humiliations et les tortures de la part des Mecquois. Certains musulmans y trouvèrent d’ailleurs  la mort.

Malgré les persécutions, le Prophète n’eut l’autorisation de quitter La Mecque pour Yathrib, qui deviendra Médine après l’hégire, que lorsque les Mecquois décidèrent de l’assassiner. C’est la nuit de cette tentative d’assassinat que le Prophète prit la route de Médine, deuxième ville sainte de l’Islam.

Au cours de ces dix années passées à Médine, le Prophète construisit un État auquel allaient se rallier avant la 63e et dernière année de sa vie, la quasi-totalité des tribus d’Arabie. La première étape fut celle de la rédaction de la Constitution de cet État. Celle-ci   appelée aussi « le Pacte de Médine » distribua des droits et des devoirs communs à tous les habitants de la ville sans distinction religieuse, ethnique ou tribale. Rappelons qu’à ce moment, l’islam est encore une religion minoritaire dans la ville de Médine. Le système mis en place par le Prophète Muhammad est un système fondé sur la justice où la solidarité et le respect du voisin sont des principes essentiels. Il construisit des marchés, des mosquées, des champs de courses, et  protégea la faune et la flore de la ville tout entière.

Au cours de toute cette période, 435 jours furent consacrés à la guerre et sa préparation. Parmi eux, nombreux furent les jours de voyage pour aller à la rencontre des armées ennemies. Et durant les vingt-sept expéditions menées par le Messager de Dieu , en tout et pour tout, des combats n’eurent lieu que dans sept batailles qui ne durèrent que sept jours seulement, les autres se soldant par la fuite de l’ennemi ou la signature d’un traité de paix.

Certes ces batailles, comme celle de Badr dont nous parlions hier, furent stratégiquement très bien menées et sont des épisodes historiques très intéressants. Cependant, cantonner la vie du Prophète à cette unique facette est à la fois faussé et dangereux. Et dire que si souvent, on ne présente le Prophète Muhammad ﷺ que comme un chef militaire, lui qui était avant tout un leader spirituel, un éducateur, et bâtisseur de civilisation.

%s

X